Un million de dollars pour Teaparty.com, le site d'un groupe canadien canadien canadien

Un groupe canadien, relativement peu connu et en activité depuis plusieurs années, pourrait se mettre un million de dollars dans la poche non pas grâce à la vente de sa musique, mais en se séparant de son nom de domaine.

Membres  | 

Un groupe canadien, relativement peu connu et en activité depuis plusieurs années, pourrait se mettre un million de dollars dans la poche non pas grâce à la vente de sa musique, mais en se séparant de son nom de domaine. Le trio composé de Jeff Martin, Stuart Chatwood et de Jeff Burrows et uni sous le nom de The Tea Party souhaite se défaire de l'url teaparty.com pour la revendre au mouvement politique du même nom qui a émergé lui, courant 2009.

D'un côté un groupe de rock qui a débuté dans les années 90 dans l'Ontario et aujourd'hui auteur de plusieurs albums studio. Quasi inconnu ici, le groupe séparé en 2005, a placé en 1999 son "Heaven Coming Down" en n°1 du classement des singles au Canada. De l'autre, un mouvement politique né de la contestation au plan de relance économique proposé par le président américain, Obama, en 2009. Alors que le trio a derrière lui ses plus belles années et a annoncé en 2011 une reformation après une période de stand-by, ce qui était au départ un mouvement de faible ampleur est aujourd'hui un parti populaire, médiatisé et installé dans le paysage politique américain. 

Au grand dam des Canadiens, le mouvement est le plus fort au jeu des associations d'idées. Pour éviter la confusion des genres auprès des internautes rentrant les termes "tea party" dans un moteur de recherche (dans le but de tomber sur l'organe politique) et atterrissant finalement sur le site d'un groupe (teaparty.com), les Canadiens ont jugé bon de préciser qu'ils n'étaient en rien affiliés au dit parti par le message suivant : "No politics... just rock and roll". Une rectification apparemment nécessaire, qui n'a cependant pas empêché la dégradation du nom du groupe : "Le mouvement politique a provoqué tant de dommages à notre nom que nous envisageons de vendre (le site internet)". (pour BusinessWeek).

Nos événements

< Mai 2018 >
Lun.Mar.Mer.Jeu.Ven.Sam.Dim.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

© 2018 CCI FRANCE REPUBLIQUE DOMINICAINE